• Samedi 10 août : Nominingue – Saint Janvier

    Bas de page

    En pleine nuit, j'entends Bertrand qui ouvre sa tente, et peu après, me demande si je dors.
    « Si tu te lèves, y'a un chevreuil sur le chemin ». Le temps que je sorte l'appareil photo, tu penses bien que le chevreuil avait filé. Bertrand l'a vu entre nos tentes, il était venu flairer un restant de lait qu'on avait bu en arrivant...
    Au matin, malgré une averse nocturne, les tentes étaient bien sèches: ça tombe bien, on ne va pas les déballer de si tôt...

    Samedi 10 août : Nominingue – Saint Janvier

    Samedi 10 août : Nominingue – Saint Janvier


    Un petit tour dans Nominingue pour quelques photos, et on part sur la piste cyclable, en terre battue à partir de Labelle, une quarantaine de kilomètres plus loin. Moins de bosses, mais des passages sabloneux dans lesquels il faut faire attention. Toujours des paysages très sympathiques.

    Samedi 10 août : Nominingue – Saint Janvier

    Samedi 10 août : Nominingue – Saint Janvier


    A une quinzaine de kilomètres de Mont Tremblant, on a dépanné deux randonneuses abandonnées par leurs maris: chaîne cassée. On a sorti le dérive chaine, et on a réparé. Au moins, on ne l'aura pas traîné pour rien. Une des randonneuse, pleine d'humour, nous a fait remarqué qu'on avait eu de la chance, finalement, de tomber sur elles... elles ont absolument tenu à nous donner 20$, qu'on s'est empressés de dépenser à Mont Tremblant dans un sandwich et des liqueurs (voir le § sur les breuvages à la journée d'hier)

    Samedi 10 août : Nominingue – Saint Janvier

    Samedi 10 août : Nominingue – Saint Janvier


    Bernard, vieux copain de Bertrand, est venu à notre rencontre, et nous a accompagné de Sainte Agathe à Saint Jérôme. Bernard connaît Buis les Baronnies, et a même apporté une canette de sirop d'érable à Serge!

    Samedi 10 août : Nominingue – Saint Janvier

    Samedi 10 août : Nominingue – Saint Janvier

    Samedi 10 août : Nominingue – Saint Janvier


    Les paysages sont vraiment très beaux, on passe dans les Laurentides par cette ancienne voie de chemin de fer qui serpente, à la recherche des lignes de niveau. Quelle ingéniosité avaient les géomètres de l'ancien temps pour tracer dans ces collines un parcours permettant de faire circuler un train tiré par une poussive loco à vapeur! Mais quel plaisir de rouler à vélo, à l'écart de la route, dont on entend par moment le grondement incessant, et de traverser tous les villages avec leur belle petite gare en bois...

    Samedi 10 août : Nominingue – Saint Janvier


    On s'arrête à Saint Jérôme, où Manon attend son chum Bernard, on se quitte, et on continue, Bertrand et moi, jusque chez Ghislaine, à saint Janvier, où nous passons la nuit.

    Samedi 10 août : Nominingue – Saint Janvier

    Bertrand, dans le dernier kilomètre

    Bon repas bien consistant, une salade rafraichissante, tout ce qu'il nous fallait, mais après ces 150 km de piste cyclable où, finalement, ça roule moins bien que sur une route et où il fallait rester concentré, on est un peu groggy, et on est contents d'aller se coucher...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter