• Jeudi 21: Direction l'île d'Arran

    7H45 ce matin! Un record! On a regardé par la fenêtre, et c'était bien gris, et même bien pluvieux. Pas un temps à accrocher mes bobettes sur ma ligne de pêche. J'ai même reenfilé, au moment de partir, mon T-shirt humide d'avoir été lavé hier soir. Autant garder sec celui qui est sec, de toute façon, il ne le serait pasresté longtemps.
    Breakfast, avec cette fois-ci, en plus des traditionnelles sausages et tomates une tranche de boudin, fait dans un assez gros boyau, recouverte d'une couche d'un truc très goûteux à base d'oignons. Un vrai délice! Et avec ça un peu limite, question digestion, ce qui fait que je n'ai pas eu faim de la matinée.

    Jeudi 21: Direction l'île d'Arran

    Le trajet: traversée d'un petit massif;on a monté pendant bien 10 bornes, sous une pluie tntôt fine, tantôt soutenue. K-Way, casquette, capuche par dessus, gants... Tant qu'on roule, on n'a pas froid.
    Un moment, on s'est demandé où on allait, si on était vraiment sur la bonne route, ou plutôt;si la route menait quelque part. On a passé une grille sur la route faite pour empêcher les bestioles de traverser, et après ça, des bestioles, il y en avit partout, dans les pâtures, sur la route, dans les bas-côtés. Beaucoup de moutons à cornes, et quelques vaches Gallaway (c'est la région).

    Jeudi 21: Direction l'île d'Arran

    Tout ça sous la pluie, mais vraiment c'était tellement beau sous la pluie qu'on était d'accord, Bert et moi, pour dire que ça aurait été dommage de passer là sous le soleil.

    Passé un petit col, tout a changé, les arbres sont devenus beaucoup plus petits, la végétation inclinée, comme déformée par le vent, et il nous a bien sentir comme une odeur d'iode. C'est sûr, on était du côté Ouest du massif.
    Descentes sur des revêtements des fois franchement pourris, des fois tout neufs jusqu'à Ayr où nous avons mangé un sandwich.

    Jeudi 21: Direction l'île d'Arran

    Bert a pété un rayon sur sa roue AV G. Il flippe un peu, car il se demande si ça va tenir jusqu'à John O' groats avec 35 rayons au lieu de 36 :-). On a fait deux magasins de vélos, mais pas un n'avait de rayon de la bonne longueur. J'en ai profité pour acheter une pir de superbe pneu de 20' orange fluo, car les miens (neufs il y a quatre jours) sont raides. Y'en a un qui est usé jusqu'à lla corde. Mauvais parallélisme, à coup sûr, après le démontage/rmontage du train avant pour entrer dans le carton.

    Jeudi 21: Direction l'île d'Arran

    Je les monterai penant la traversée, demain, entre Lochranza et Claonaig.
    Le soleil, entre temps, jouait un peu avec les nuages. Un coup du soleil, le quart d'heure suivant une bonne rincée. Finalement c'est le soleil qui a gagné et nous avons même retiré les K-Way. On a fait un peu les touristes en décapotable sur la route côtière, et on est remonté vers le nord. Au restau, on avait décidé d'essayer d'embarquer ce soir vers l'ile d'Arran; on la traversera du sud au nord, puis par un second bac on regagnera le « continent ». On évite ainsi toute l'agglomération urbaine de Glasgow.

    Jeudi 21: Direction l'île d'Arran

    Il y avait un ferry juste ¼ d'heure après notre arrivée à Ardrossan, on a eu juste de temps de prendre un ticket et de monter dans le ferry. On s'est aperçu ensuite que c'était le dernier de la journée...

    Jeudi 21: Direction l'île d'Arran

    Jeudi 21: Direction l'île d'Arran

    Arrivés à Brodick, sur l'ile d'Arran, on s'est trouvé un hôtel merdique (on ne le savait pas avant d'entrer), chambre limite cradingue, les prises qui ne sont pas comme dans tout le reste de l'Angleterre, et le WIFI qui ne fonctionne pas.

     

    Du coup, faudra attendre demain pour donner des nouvelles...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter