• Mercredi 20 août : Welcome in Scottland !

    Le petit déj était à 7 heures, alors Bert s'est réveillé à 6h20. Moi, j'ai trainassé un peu au lit. 40 minutes pour enfiler un T-shirt de vélo, un short et une paire de soquettes, c'est bien assez...
    On s'est pointé au breakfast à 7 heures, mais manque de pot, c'était 7h30. 
    Depuis je fais davantage confiance dans ma compréhension de la langue anglaise qu'à l'interprétation toute personnelle qu'en fait Bertrand.
    Breakfast classique; on n'a pas pris l'option poisson fûmé, mais rétrospectivement je regrette. Ce qui est bien, dans notre acivité, c'est qu'on peut manger tout et n'importe quoi, de toute façon c'est brûlé dans les heures qui suivent.
    En parlant de bouffe, hier soir nous sommes allé "prendre une marche", et comme on avait un petit creux, on s'est arrêté dans un "Fish and Chips", où on nous a servi du "cod" (cabillaud) frit avec des grosses frites. Copieux, pas vraiment raffiné, mais bon, surtout après une journée de vélo.

    Ce matin, nous sommes partis avec le soleil. Température fraîche (14°C), mais pas trop de nuages dans le ciel.
    Nous avons un peu galéré pour sortir de Carlisle, car on voulait prendre une petite route pour les vélos, la "National Bike Route n°7".

    Mercredi 20 août : Wellcome in Scottland !
    Après une quinzaine de kilomètres, nous avons trouvé la pancarte "Scottland". Bertrand a fait des photos avec son trike  tout seul pour Ice Trikes, et un type est sorti d'un bistrot d'en face, a traversé la route pour nous proposer de nous prendre tous les deux en photo.
    Gretna, première ville écossaise, puis Carlisle,

    Mercredi 20 août : Wellcome in Scottland !
    Petite route bien sympa, dans la campagne. Les paysages sont reposants: ici tout est vert. Les fermes sont plus petites, la campagne ne pue pas l'ensillage comme plus au sud.
    On a passé Dumfries, là où selon mon plan de route on aurait dû s'arrêter, mais comme il était encore bien tôt, on a continué vers l'Ouest, direction Ayr.
    Mercredi 20 août : Wellcome in Scottland !

    Mercredi 20 août : Wellcome in Scottland !

    Mercredi 20 août : Wellcome in Scottland !Mercredi 20 août : Wellcome in Scottland !
    Magnifiques paysages sous le soleil. ça ne ressemble à nulle part ailleurs. Des arbres magnifiques, majestueux, dont on a l'impression qu'ils vont puiser sous terre des énergies pas catholiques. Les murs de pierre, les arbres, ici il se passe des trucs bizarres, y'a du mystique, du druidique, du tellurique, c'est sûr. Moi qui suis un gars plutôt rationnel et cartésien, je sens bien qu'il ne faudrait pas grand chose pour que j'aille courir à poil sur la lande, une nuit de pleine lune, autour des cromlechs, en hurlant comme un loup...
    Heureusement j'ai amené un antivol de vélo, je vais m'attacher au radiateur et donner la clé à Bertrand :-)

    Mine de rien on a fait encore 80 bornes aujourd'hui, avec pas mal de "coup de cul" vers la fin. On s'est planté dans un petit bled, au doux nom de Moniaive (par contre, je ne sais pas comment ça se prononce)
    D'ailleurs ici, tout commence à se prononcer bizarre. Quan on demande notre route, on nous dit "You turn ray"
    B&B à Moniaive, chambre toute petite, mais plus grande que deux tentes (avec salle de bain). 50£, rien à dire, c'est guère plus que le prix du camping et de deux petits déj (surtout les breakfasts, c'est du costaud!)
    Demain, la côte Ouest, et si on roule bien, on prend  un bac pour rejoindre la presqu'ile d'Arranl, à l'ouest de Glasgow.
    Les grandes villes, à vélo, c'est pas notre truc. Soit tu te balades à vélo et tu évites les grandes villes, qui te font perdre du temps ette font rouler dans le trafic, avec tout ce que ça a de désagréable, soit tu y vas en touriste, à pied (bus, métro, etc) et là, tu profites de la ville...

    Edition du soir

    Nous sommes alléss manger une pizza dans le restau d'à côté. en revenant, dans la salle où on s'était installé,il y avait une jeune type qui jouait de la guitare. Au bout d'un moment, il me l'a passée; une Gibson folk des années 70! Jamais joué avec un truc pareil, une sonorité!!
    Au bout d'un moment est arrivée une fille avec une guitare, puis une autre, puis encore un gars.
    etait-ce le jour du concert dansc e bled paumé de 700 habitants? en tout cas, le niveau des gitaristes était top, les filles ont chanté des trucs en gaelique, ainsi qu'un gars tout seul, a capela, avec une très belle voix.
    Bert et moi avons enrgistré, on nous passera ça quand on sera rentré et  que j'aurai monté les films.
    Bon c'est pas tout ça, demain grosse étape si on veut voir la mer, allez hop! au pieu!


  • Commentaires

    1
    phi
    Vendredi 22 Août 2014 à 21:17

    maudit, ça a pas l'air pire pantoute, là. Enjoy ! mais une question me taraude l'esprit : pourquoi t'es parti avec le trike et pas le sokhol ? la bise


     

    2
    phi
    Vendredi 22 Août 2014 à 21:21

    manquerait plus qu'une fée écossaise te mette le grappin dessus et v'lan tu courrais pour de vrai à poil dans la lande sous la lune

    3
    Samedi 23 Août 2014 à 11:36

    En trike, parce que Bert est en trike. Mais à la réflexion, le trike est ce qui convient le mieux ici. On tombe sur de très grosses rampes (12-14%), et en trike, pas de problème, on se met sur le 24:36 et ça monte tout seul. En bicycle, hostie, on s'encrisserait en tabarnak!

    4
    sebastien
    Lundi 25 Août 2014 à 21:13

    J'ai adoré le1 er § ce ce post :-)


    Et par ailleurs cet esprit d'aventure qui rappel de bons souvenirs.


    Bonne route les amoureux... d'aventures !

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter