• Dimanche 17 : Rendez-vous avec Bert

    La montagne était belle, il faisait beau, la température idéale, une bonne chaleur confortable, avec de temps en temps une petite brise légère. Et une marmotte sifflait...

    Mais qu'est ce qu'elle avait, cette marmotte, à gueuler comme ça ? D'habitude, elle siffle un oup, deux maxi, et elle va se planquer dans son trou.
    Ben non.

    Celle là n'arrêtait pas de gueuler, si bien que ça a fini par me réveiller.

    La marmotte avait quatre ans tout au plus, était blonde, et gueulait comme un putois de sa petite voix stridente, amusée certainement par l'acoustique du hal de l'aéroport.

    Y'a vraiment des parentss qui méritent des baffes !

    Comme il y avait de l'animation, j'ai dégonflé mon matetelas et me suis levé, et ensuite, seulement, je me suis aperçu que dehors il faisait encore nuit.

    4h50. Le temps de prendre un (mauvais) café, de manger un muffin hors de prix, de charger mon trike, je suis parti au petit jour...

    J'ai un petit problème vec les photos, mais j'espère arranger ça d'ici peu...

     Dimanche 17 : Rendez-vous avec Bert

    J'ai retrouvé sans peine la piste cyclable que j'avais repérée avec Google Maps et Steet, super ! Le long de la rive N de la rivière Mersey, des petits lapins qui détalent un peu partout.

    Mais au bout d'un ou deux kilomètres, la piste cyclable (et indiquée comme telle) finit devant un superbe escalier, avec, comme si les marches ne suffisaient pas, des poteaux en travers pour interdire le passage des vélos. Alors un trike chargé comme une mule (loadé en crisse, pour mes cousins qui me lisent), tu parles !

    Dimanche 17 : Rendez-vous avec Bert

    Demi tour, ensuite je me suis paumé dans une zone plus ou moins commerciale, jusqu'à trouver l'entrée de ce maudit pont qui doit me conduire sur la rive sud.
    Enfin,je retrouve l'itinéraire prévu initialement, je passe le pont, évite l'autoroute en empruntant une piste cyclable, que je perds de nouveau.

    Mais au bout d'un moment je retrouve la route, prend la diretion que j'avais notée, et au bout de 5 km, une barrière en travers dela route, avec comme indication « route privée, défense d'entrer »...

    Bon, re-demi-tour, et cette fis je me suis juré de ne plus prendre les chemins de traverse, excepté pour entrer et sortir des grandes villes.

    J'ai pas mal roulé, j'ai dû faire un détour, mais je suis passé par des endroits vraiment chouettes : le Canal du Midi, mais en plus vert, et en plus humide...

    Dimanche 17 : Rendez-vous avec Bert

     

    Ah oui ! La plaisanterie avec la Bretagne, c'est qu'il fait beau 4 fois par jour. Ici, c'est la GRANDE Bretagne, alors il fait beau 10 fois par jour.

    Je n'ai pas quitté le K-Way (en gore-tex quand même) de la journée. Soit qu'il pleuvait, soit que ça caillait avec le vent qui soufflait à travers les fringues humides, voire franchement mouillées.

    Aucune idée de l'heure, mais je commençais à avoir la dalle.

    Je suis arrivé au MacDo, j'ai pris un café et bouffé un truc mou, chaud avec une espèce de mayonnaise dégueulasse à l'intérieur, et qui coule de partout quand on mord dans le truc. Mais quand on a faim...

    Galère pour me connecter sur Internet. Maintenant, chez MacDo, il te font remplir une fiche, et ills t'envoient un code sur ton portable. Le pb, c'est que mon portable n'était pas configuré pour capter le reseau british. Il a fallu que je bidouille pour enfin réussir à recevoir mon code dans un texto. Du coup j'ai récupéré d'autres textos, dont celui de B&N qui me disent de passer le bonjour à Bertrand.

    Bertrand, il a l'air d'être un peu à la bourre. Il m'a envoyé 2 messages sur FB aujourd'hui, le 1er pour me dire qu'il était parti à 9h30, le second vers midi pour me dire qu'il lui restait 70 bornes, soit 4 à 5 heures de route. Pas grave, je ne suis pas pressé. Y'a juste que si la sono pouvait tomber en panne, ça m'arrangerait, car il y a une musique de débiles dans ce MacDo.

    En train de galérer pour trouver des combines pour insérer mes photos (apparemment c'est un bug de eklablog), je tourne le dos à la porte d'entrée. Un grand "TABARNAK !!!" me sort de mes reflexions.

    Inutile de vous dire comme on a été  contents de se retrouver.
    Bon, je vous laisse, on a plein de trucs à se raconter... Les photos, ça sera pour une autre fois, ou sur un autre espace... (non,finalement, j'ai trouvé une combine)
    :-)

    Dimanche 17 : Rendez-vous avec Bert

    Après les retrouvailles on a roulé encore deux heures, pour arriver à Tarporley, encore 24 km plus au nord. ça nous fera gagner quelques kilomètres supplémentaires et largement dépasser Ormskirk demain soir. Bert roule comme une brute sur son Ice, j'ai vraiment eu du mal à le suivre ce soir..

    On a pris un B&B, douche, j'ai bouffé deux tomates, un bout de pain, une barre de céréales, un brugnon et un bonbon, le tout en dégustant une bière.
    Je sais, c'est du grand n'importe quoi comme bouffe, mais bon...
    Et ce soir, je ne vais pas trainer...


  • Commentaires

    1
    vipere noire
    Lundi 18 Août 2014 à 11:42

    Content de voir que tout se déroule sans le moindre accroc.

    Bonne route et bises à nessie si vous la croisez dans son lac

     

     

    2
    Lundi 18 Août 2014 à 20:53

    C'est vrai qu'à genève, ça avait démarré plutôt pas trop bien...
    ça fait vraiment du bien de changer d'air, de pays, d'occupation. ça vide la tête pour la remplir avec d'autres préoccupations.
    J'attends l'Ecosse avec impatience, mais les gens ici sont vraiment très sympa...

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter