• Samedi 7 août: Orignaux et Mystères de l'Ouest

    Après une nuit sereine passée en bordure de l'aérodrome de Bonaventure, au bord d'un bois, nous prenons la route vers le Parc de Haute Gaspésie, dans l'espoir de voir un orignal. Nous remontons la très belle rivière Cascapedia

    Accueil

    Accueil

    On rentre de nouveau dans les montagnes, on s'y sent mieux, finalement, qu'au bord de l'Océan...

    Accueil

    On arrive dans le Parc. Ici, on ne rigole pas avec la propreté... On va au point d'information, on demande dans quel coin on a des chances de voir des orignaux, on nous indique le Mont Laforce (Daniel, le voisin de Pierre, nous l'avait indiqué aussi), et après quelques kilomètres de piste dans la montagne en voiture, et une petite marche, au détour du sentier....Accueil

    Accueil

    Gros comme un cheval, et pourtant invisible dans la forêt. des mouvements lents, pas un bruit dans ses déplacements. Vraiment impressionnant.

    Un peu plus loin une sorte de poule faisanne, pas éffarouchée du tout, se laisse photographier à trois mètres.

    Accueil

    Des plantes qu'ya pas chez nous, pour aller en haut du Mont Laforce, et on redescend pour voir si des fois, on n'en verrait pas d'autres, des orignaux...

    Accueil

    Accueil

    Accueil

    On observera un bon moment un jeune orignal (gros comme une vache), qui nous regardera, viendra vers nous et traversera tranquillement le chemin à 10 mètres de nous

    Accueil

    Accueil

    Ensuite, on avait prévu un plan sympa:aller tout au fond du parc et camper dans un camping "précaire" au bout d'un sentier qui contourne un lac. Nous, on aurait aimé traverser le lac en canoë, mais pas possible, disent les gardes. On laisse tomber le plan - en se disant que quand même on n'allait pas les violer, les poissons - et on se taille sur la cote nord, puis vers le Lac matapédia, qu'on connaît déjà, mais pas de ce bout-ci.

    Accueil

    A Amqui, on tombe en arrêt devant une vieille gare du début du siècle (qui abrite atuellement une savonnerie et un restau), et un wagon Pullman de 1917 encore en état. Visite:

    Accueil

    Accueil

    Accueil

    Accueil

    Le charme désuet du grand luxe du début du XX°. Boiseries chêne massif, meubles d'époque et des compartiments aménagés comme des camping-car de luxe.

    Accueil

    Accueil

    Accueil

    Un grand merci à Sabrina qui nous a commenté la visite et gentiment nous a pris en photo sur le balcon arrière (ce wagon Pullmann était toujours accroché à l'arrière du train).

    Accueil

    Etant donnée l'heure tardive de la fin de la visite, on e prend un petit camping au bled d'à côté (celui de Amqui n'a pas la wifi) et on se fait un petit tournedos aux patates et champignons (c'est drôle, le tournedos, ici, est un des morceaux du boeuf meilleur marché, dans les 15$, soit 13 euros le kg. ça, c'est une bonne trouvaillle !)


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mazout403 Profil de Mazout403
    Mercredi 11 Août 2010 à 21:26

    Renseignements pris auprès d'un autochtone spécialiste, ma "poule faisanne" est une gélinotte huppée

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter