• Samedi 4 août Negotin – Belogradtchik

    Tout d’abord un peu de pub pour le camping. Le boss, super sympa nous avait emmené au restau, car il nous a dit que personne ne pourrait prendre la commande.

    Samedi 4 août Negotin – Belogradtchik

    Effectivement, la seule langue parlée à Negotin est le roumain, car les habitants sont des Valaques, venus travailler en Serbie depuis des générations. On a passé un bon moment avec lui devant une bière, il nous a expliqué un tas de choses sur sa région…

    On part ensuite direction Bregovo sur une route pourrie sur laquelle la vitesse limite à vélo était d’environ 16 km/h sous peine de laisser -au mieux- le porte-bagages sur le goudron.

    Samedi 4 août Negotin – Belogradtchik

    Passage insolite devant un cimetière qui borde la route, sans aucune séparation...

     

     

    Samedi 4 août Negotin – Belogradtchik

    Passage de la frontière, tout contents, nous trois, d’arriver enfin dans notre pays de destination. Le policier de la frontière bulgare est impeccable dans son uniforme, et l’attente commence à se faire un peu longue : Bienvenue en Bulgarie !

    Samedi 4 août Negotin – Belogradtchik

    Sitôt en territoire bulgare, on s’est demandé s’il y avait eu une catastrophe genre Tchernobyl, car tous les bâtiments étaient dans un état lamentable. Impossible au premier coup d’œil de reconnaître un logement habité d’un abandonné. D’ailleurs, j’ai vu dans le même immeuble de 3-4 étages des huisseries neuves dans les appartements du bas et des carreaux cassés depuis longtemps dans ceux du haut. Tout est déglingué, les routes, les bagnoles, les logements, les usines, les bureaux et même les gens…

    Samedi 4 août Negotin – Belogradtchik

    Vidin est laide à faire peur. Au centre, une place assez grande, qui a du faire naguère l’orgueil de la ville, a son dallage complètement disjoint, à tel point qu’il était assez difficile de la traverser à vélo, et avec au centre bien sûr la fresque en béton patriotique à la gloire du travailleur soviétique modèle.

    Arrêt a la forteresse de Baba Vida qui domine le Danube, et une plage en ville où les gens viennent profiter du soleil et de l’eau.

    Samedi 4 août Negotin – Belogradtchik

    Samedi 4 août Negotin – Belogradtchik

    Aujourd’hui l’étape est longue et difficile : une centaine de kilomètres, et environ 800 mètres de dénivelé, réparti en trois côtes, une première d’une centaine de mètres avant Vidin, une seconde de 250 m sur une route très fréquentée par les poids-lourds qui nous rasent parfois, et une dernière de 450 m sur une très jolie route de montagne sans camion, mais qui monte en escalier : 200 mètres de plat, et un gros coup de cul à 10 % voir davantage. La première fois c’est amusant, mais au bout de la dixième, on a hâte d’arriver.

    Samedi 4 août Negotin – Belogradtchik

    Les cinq derniers kilomètres : du pur bonheur, genre Col de la Madeleine entre Malaucène et Bédoin. Belle route, beaux paysages, beaux arbres (pins, chênes, bouleaux).

    Samedi 4 août Negotin – Belogradtchik

    On se regroupe à une terrasse à Belogradtchik, site superbe, et on va au camping.

    Tout petit, en forêt, situé à un kilomètre environ du centre ville, ce qui nous obligera à prendre nos vélos, déchargés cette fois ci pour faire les touristes.

    Samedi 4 août Negotin – Belogradtchik

    Samedi 4 août Negotin – Belogradtchik

    Les photos parlent d’elles même, à perte de vue des blocs de grès rouge qui émergent de la forêt de pins.

    Bon petit restaurant avec de la vraie cuisine bulgare (Guvech, Kavarma, Chopska) bon et pas cher.


  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Août à 18:56

    j'ai enfin pu m'inscrire

    Olivier, nous sommes passés à Buis, ta maison est encore à sa place..

    vous êtes sur le chemin du retour?

    quel bonheur de vous lire

    bonne route , une mousse a ma santé

     

    2
    Mardi 14 Août à 07:41

    Tu as vu La Vipère et Isa ?

    Oui, on revient vers l'Ouest, et on se sépare dans une semaine, les deux pingouins rentrent en avion-train (?) et moi à vélo en passant par la Grèce...

    3
    Mardi 14 Août à 10:06
    Marc a changé de crémerie, il stationnait à Monteux !!!
    Bonne continuation
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter