• Samedi 18 août Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    On a plié les tentes, on a pris le café, on a partagé les malheureuses tranches de pain qui nous restaient, et puis on a descente après la côte, et très rapidement un embranchement. Bernard et Bertrand vont tout droit, direction Sofia, moi je pars au sud (mais à droite sur la photo car il y a un échangeur).

    On s’arrête, on se dit des trucs. On en a gros sur la patate. A cette pancarte s’arrête un beau voyage à trois, avec plein de choses : le partage, surtout, de tout. Des plans galères, des rencontres, de la bouffe, du café le matin, des rigolades, des vannes, de l’apprentissage du québecois pour Bernard (Hé, y’est bon ,hostie!).

    Alors on se serre fort, on se fait des bises (hé oui, Bertrand, je l’ai dit à tout le monde!) et puis je leur dit de se tirer, car je sens une grosse boule qui monte.. Merde, d’écrire ça, me v’là tout ému…

     

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    Une dernière photo des « Pingouins » sur ce blog, et je file vite vers ma destination : Batak.

     

    Une très longue étape, alors forcément beaucoup de paysages traversés.

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    D’abord Koprivchtitsa. Dans un paysage de montagne très doux, un joli village avec de belles maisons anciennes et -choses rare ici- des nouvelles dans le même style. Très beau.

     

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    Une montée, et tout à coup une plaine, avec Strelcha tout en bas. Y’a pas, dès qu’on est en montagne, y’a des côtes, c’est vrai, mais on est toujours récompensé. Mon seul regret est la brume de chaleur qui masque ce qu’il y a à l’horizon…

     

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    Globalement, après une bosse, la route globalement descend jusqu’à Pazardjik. Ça roule bien (il faut parce que j’ai envie d’arriver avant la nuit).

    Un peu avant Pazardjik, je me suis arrêté auprès d’une petite vieille qui vendait des tomates devant chez elle. Je ne lui ai rien pris, je voulais du raisin, c’est sa copine d’à côté qui en avait, pas elle.

     

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    Elle a vu que je n’avais plus d’eau dans une de mes gourdes, elle m’a proposé de m’en donner, très gentiment. Elle avait un très beau sourire, elle a bien voulu que je la prenne en photo. Elle a bien rigolé quand je lui ai montré sur l’afficheur de l’appareil.

     

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    Pazrdjik, une ville moderne, avec des avenues arborées, des rues pleines de vie. Presque, on se croirait dans un pays de l'Ouest..

     

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    La Maritza, c’est ma rivière, comme la Seine est la tienne…

    Sans vouloir faire le rabat-joie, Sylvie, y’a pas comparaison, quand même…

     

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    Les montagne qui barraient l'horizon au sud se rapprochent. Il ne reste qu’une cinquantaine de kilomètres et ça roule toujours bien. Super, me dis-je.

     Mais ça commence à se redresser, je passe le moyen (pas bon, ça, quand on veut avancer), et je me retrouve sur une route très belle qui serpente dans une vallée qui monte. La petite rivière n’est pas trop pentue, ça va…

     

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    Mais au fil des kilomètres, ça devient l’horreur : du 9 %: pas sympa pour quelqu’un qui a plus de 100 bornes dans les guiboles. Et vas-y que ça ne s’arrête pas, jusqu’au bled du camping : Batak.

     

    Un peu entamé, je m’arrête dans une épicerie et je bois un litre de lait (je sais, « c’est pas bon, le lait. D’ailleurs les vaches n’en boivent pas! « m’a dit une fois un type , sympa au demeurant, mais membre de la secte anti-lait.  ça c’est de l’argumentation ! A quoi, un coup j’ai répondu « oui, mais les vaches ne font pas de vélo non plus ! » et toc ! )

     

    Je regarde un peu sur ma liste de campings bulgares où se trouve mon camping, et je m’aperçois qu’il est dans le bled d’après, 7 kilomètres supplémentaires avec une bonne côte en prime !

     

    La prochaine fois je regarderai mieux avant de planifier mon étape. Là, je ne dois pas être loin des 150 bornes avec 2000 mètres de D+ !

     

    Samedi 1_ août  Klisura – Tsigov Chark (Batak)

    Le camping est très sympa, cool et très rustique, mais au moins y’a des douches. La nana qui est à l’accueil est super cool, Elle a un gamin dans un porte-bébé sur le bide, et elle fait un tas de trucs : distribution de pagaies pour la location de kayaks, enregistrement des campeurs… Elle me dit de m’installer et de revenir plus tard pour l’enregistrement. J ‘ai pris une douche (c’est la moindre des politesses) puis suis allé vaguement remplir une fiche, sans montrer mes papiers… Cool, quoi…

     

    Je viens de regarder sur bikemap.net: 152 km et 2140 m de D+. Pas étonnant que je sois naze ce soir. Tiens! je vais me coucher !

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Août à 20:16

    OK, la mémé en Croc's, c'est cool (pis ça te donne une idée de ce à quoi tu ressembleras quand t'auras son âge ;) )

     

    2
    Lundi 20 Août à 22:26

    Oui? J'ai déjà les Croc's. Me reste plus qu'à planter des tomates...

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter