• Samedi 14 juillet: Rottenacker - Dillingen

    Je vois bien que mes bons cousins québecois qui -je le sais- suivent assidûment ce blog, et en particulier Lise, doivent se dirent « Plus de problème de café ? »

     Malheureusement si !

    Bertrand, que j’ai consciencieusement initié au café Européen, bien noir et bien épais, a fait beaucoup de progrès, maintenant qu’on se connaît. A matin, je lui fais sa cafetière (italienne, la petite en alu qui se visse), et chaque jour j’augmente un peu la dose. Au bout du voyage, il ne s’en rend pas compte, mais il boit enfin du bon café !

    Mais c’est sans compter sur le troisième larron, Bernard, un Français de France, qui boit du café, mais met dedans le lait en poudre que j’avais acheté pour Bertrand qui lui, n’en met plus !

    Pour Bertrand, je sais que je peux faire quelque chose, mais pour Bernard, c’est désespéré. Même que ce soir, en faisant les courses, il cherchait du sucre pour son café du matin !!!

    Je préfère donc parler d’autre chose.

    Hier soir, finalement, comme prévu, les jeun's ont commencer à teufer grave. Moi, j'ai déménagé ma tente 100 mètres plus loin et j'ai dormi comme un loir...

    Ce matin, départ à peu près à la même heure que d’habitude. Pourtant Bertrand avait un peu oublié de se réveiller : finalement il est resté dormir une demi-heure de plus au lieu d’attendre une demi-heure que Bernard et moi soyons prêts… A méditer, Bertrand !:-)

     

     Ensuite, une grosse étape d’un peu plus de 100 km mais avec aucun dénivelé, mais beaucoup de pistes et du vent de face dans les prairies. Mes camarades et moi-même estimons le pourcentage de pistes en graviers à 20% pour l'instant, et 30% en Allemagne...

     

    A Ulm, la véloroute était interrompue par des stands de bouffe de tous les pays du Danube, car c’était justement la fête. Roumanie, Autriche, Allemagne, etc.

     

    On s’est arrêté manger une Flammkuche pour Bernard et moi, et une Bratwurst pour Bertrand qui voulait voir « les vrais saucisses que mangent les vrais Allemands »

     

    On a fait ensuite un petit tour dans la ville Ulm et sa petite Venise. Magnifique.

    Aux abords de Dillingen, on a même vu Staline chez un tailleur de pierres !

     

     

    Les derniers kilomètres ont été un peu longs, à la recherche du camping, qu’on a fini par trouver au bord du Danube. Grosse bière, courses en ville, douche et popote...

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Juillet à 07:11

    Salut Camarades

    Je vois que ce voyage est bien partit!

    Je vous suit avec grand intérêt, ce qui me permet de refaire une partie de notre périple.

    Bonne route...

    Daniel

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter