• Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele

    Aujourd’hui, une spéciale dans l’étape : il faut rouler 35 km pour pour prendre le bac à Oryahovo en direction de Bechet (Roumanie). Un bac toutes les deux heures. C’est 10 heures ou midi.

    On mise sur 10 heures. Ça veut dire se préparer vite, rouler fort et ne pas avoir d’ennui en route…

    Se préparer vite : pas de problème. Quand notre logeuse nous ouvre la porte de sa salle qui sert pour les hôtes, il est 7h30 pétantes, comme convenu.

    Par contre quand j’ai vu tout ce qu’il y avait dans les assiettes, je me suis dit « on n’y arrivera jamais ! ». Oeufs au plat, tomates, kachkaval, siréné, crème de gruyère, un grand verre de genre de petit lait (Ayran), café, tartines, beurre, confiture, yaourt aux fruit énorme.

    On a quand même tout bouffé, et on a réussi à partir à 8h10. On avait regardé le profil hier sur Openrunner, et on avait vu que c’était jouable, il n’y avait qu’une petite bosse à passer…

    Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele

    Tout le monde a roulé très bien, on est arrivé une dizaine de minutes avant l’embarquement, et heureusement qu’on avait cette avance, car il fallait également passer la douane (on n’y avait pas pensé!)

     

    Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele

    Bref on s’est retrouvé sur un énorme bac avec plein de camions et deux voitures, on a traversé et on s’est retrouvé en Roumanie !

     

    Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele

    La rive, côté Bulgare, est constituée de dunes sablonneuses, ce qui donne aux paysages traversés avant l'embarquement un aspect inhabituel.

     

    Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele

    On a trouvé qu’il y avait une énorme différence entre les pays séparés juste par 500 mètre de fleuve. En Roumanie, les gens paraissent beaucoup plus actifs, on voit partout des cultures maraîchères, des charrettes à cheval qui transportent plein de choses (les Roms de la ferraille récupérée, les maraîchers des légumes), et les maisons ne sont pas aussi délabrées qu’en face…

    On est passé aussi dans un bled où il y avait plein de cigognes partout. J'en ai pris une en photo, mais comme dit Bertrand "On est tanné de voir des cigognes!"

     

    Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele

     

    Les réseaux électrique, de téléphone, etc. me rappellent un peu le Maroc. Balaises, les électriciens roumains !

     

    Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele

     

    Et puis,le long de la route, des scènes qu'on ne voit plus chez nous depuis pas mal de temps...

    Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele

    Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele

    Vous noterez au passage que le Pingouin est plus rapide qu'un cheval au trot !

    Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele

    Une très belle route, droite et plate nous permet rapidement d’arriver à notre étape, avec de beaux points de vue sur le Danube et une plage improvisée sur l'Olt, affluent rive gauche

    Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele

    Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele

     

    : Turnu Magurele, ville assez importante construite bizarrement à la Causcescu, sans vraiment de centre ville et donc sans âme. Galère pour trouver une terrasse pour boire une bière avec du WI-FI (pour trouver un logement).

    Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele

    Heureusement des jeunes nous renseignent, très gentiment.

    Galère ensuite pour trouver un hébergement. Bernard déniche sur Internet un truc, ça s’appelle Rustic House, c’est un peu en dehors de la ville.

    Apparemment il ne reste qu’une chambre pour deux personnes, d’après le site. On décide d’y aller, et de faire les pauvres cyclistes fatigués (ce qui n’est absolument pas le cas après 115 km en plein cagnard).

    On se retrouve sur un chemin de terre, des fermes et des maisons sur la droite. On se renseigne, on frappe à une porte, et une dame très gentille nous dit qu’il n’y a pas de problème, qu’effectivement il n’y a qu’une chambre de disponible, mais qu’on peut planter nos tentes dans le jardin, et même que pour un petit supplément ils peuvent faire le repas du soir…

    Super ! Un vrai petit coin de paradis, on va dormir dans nos tentes (dans les chambres on a de moins en moins l’impression de respirer), et découvrir la cuisine roumaine -pour le coup- familiale !

    Lundi 6 août Kozlodouy- Turnu Magurele


  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Août à 19:50

    La photo du réseau électrique, j'ai la même, prise aux Etats-Unis. Même bordel.

    Il parait qu'on peut définir la pauvreté ou la richesse d'un pays en fonction de son pourcentage d'électricité piraté ...

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter