• Lundi 16 juillet Ingolstadt – Straubing

    Nous avons décidé de partir plus tôt ce matin, pour éviter les orages de milieu d’après-midi. Lever 7h, départ 8h : un record de rapidité !

    Le debut de l'étape était dans une ambiance frisquette, humidette, au bord du Danube.

    Lundi 16 juillet Ingolstadt – Straubing

    Lundi 16 juillet Ingolstadt – Straubing

     

    Lundi 16 juillet Ingolstadt – Straubing

    Rapides aussi, mes deux pingouins qui commencent à vraiment prendre le rythme.

    Nouveauté aujourd’hui : ajout d’un quatrième repas vers 10h30. Ce matin, c’était bretzels salés, lait chocolaté et raisin blanc. Oui, je sais, ça fait bizarre, mais c’est ce dont on avait envie.

     

    Sinon étape assez longue dans la campagne bavaroise, nous avons traversé en ligne droite Ouest-Est un plateau situé entre nos deux étapes.

     

    On a croisé des champs de patates, des champs de blé, des champs de houblon, des champs d’asperges, des champs de betteraves à perte de vue.

     

    Lundi 16 juillet Ingolstadt – Straubing

    Lundi 16 juillet Ingolstadt – Straubing

    Lundi 16 juillet Ingolstadt – Straubing

    Lundi 16 juillet Ingolstadt – Straubing

    Un tas de petits bleds traversés, sans cachet particulier, à part une fresque représentant un cerf en train de réer.

     

    Assez peu de dénivelé, bien roulé jusqu’à une douzaine de kilomètres de Straubing. Là, nous avons remarque que par la route normale la distance était de 9 km alors que par la piste cyclable -davantage piste que cyclable- il y en avait 12. On a donc fait le choix de la route directe, choix très satisfaisant jusqu’à l’arrivée à Straubing. A un carrefour très simple à prendre en voiture, les indications pour les vélos étaient incompréhensibles, nous faisaient repartir dans l’autre sens, tout ça pour prendre la 1ère à droite.

     

    Je dois reconnaître que j’ai un peu pété les plombs et ai considéré que jusqu’au camping, j’étais en voiture et non à vélo, au grand dam des Bavarois pour qui les routes sont uniquement pour les voitures (Audi et BMW dans le coin) et les pistes cyclables pour les vélos (ce qui ne les empêche pas, pour certains, de les emprunter quand même).

     

     

    Arrivés finalement assez frais, camping bien sympa sur une île du Danube. Le reste est assez classique, dans le désordre douche, courses, popote, blog et dodo. Au menu ce soir : melon au Speck Süd Tyrol, steack hachés sauce chasseur et oignons, pâtes complètes à la crème et mozzarella râpée (bizarre, mais c’est ce qui est marqué sur le paquet), yaourts fruits.

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Juillet à 12:37

    Au bord du Danube, ce qui est intéressant c'est les panneaux kilométriques qui indiquent le reste à parcourir jusqu'à la mer noire... On peut déboucher une bonne bouteille quand on change de millier!

    2
    Mercredi 18 Juillet à 18:17

    Tiens oui! ça c'est une bonne idée ! Mais ça ne fait plus que 2 bouteilles... :-(

    3
    Jeudi 19 Juillet à 21:27

    Ben nous on a continué après, une bonne bouteille tous les mille kilomètres ce qui n'empêche pas une moins prestigieuse le soir à l'étapeyes

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter