• Jeudi 12 juillet : Engen – Sigmaringen

    Y sont malins, ces Allemands ! A l’entrée des gros bled, les indications de la véloroute deviennent évasives, ce qui fait qu’on se retrouve une fois sur deux dans le bled, alors que la véloroute officielle passe à côté… C’est comme ça qu’on a paumé Bernard… On avait fait une pause dans une grande prairie, et quand on est repartis, il ne s’en est pas aperçu tout de suite. Avec Bertrand on a avancé tranquille pour qu’il nous rattrape, on s’est arrêtés dans le bled plus loin pour pique-niquer, alors que lui, qui nous avait perdu de vue, a pris la véloroute officielle.

     

    Après avoir tout déballé, comme on ne le voyait pas arriver, on a passé un coup de fil… Il était un peu plus loin que Mulheim, que nous n’avions pas encore traversée !

     

    Pour finir, on a redéballé tout un peu plus loin pour nous restaurer. Bert a découvert le duo melon-jambon fumé et a trouvé ça excellent.

     

    Excellente également cette journée (quelle transition!) qui a commencé par deux ou trois petites côtes pour arriver dans la vallée du Danube. En suivant scrupuleusement les panneaux indicateurs de la piste cyclable, on a réussi à faire une boucle complète avec une bonne côte dans un chemin blanc. Au second passage devant Bert a découvert la pancarte, nous sommes allés tout droit et on a trouvé -enfin!- le Danube, une espèce de petit ruisseau de rien du tout qui serpente au fond d’une vallée.

     

    Beaucoup de chance au passage d’un pont en bois, on a pu voir une cigogne pêcher dans le Danube.

    Jeudi 12 juillet : Engen – Sigmaringen

    Jeudi 12 juillet : Engen – Sigmaringen

     

     

     

    Jeudi 12 juillet : Engen – Sigmaringen

     

    Ensuite, une succession de paysages incroyables, avec des maisons perchées au dessus de pitons calcaires, de grandes falaises… Des petits coups de cul pour couper les méandres du Danube. Une fois, deux fois, cinq fois… On n’a pas compté mais les dernièrs devenaient de plus en plus difficiles.

    Jeudi 12 juillet : Engen – Sigmaringen

     

    Bertrand a mis une fois ou deux pied à terre, mais moins vers la fin. Forcément, quand « le ptit plateau y’embarque pas, tu t’retrouves mal gearé en crisse»

    Arrivée au camping surpeuplé de Sigmaringen, Douche, bière-WIFI en ville, popote et dodo...

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter