• Vendredi 16 juillet

    On est 10 à attendre pour prendre la vedette. Tous des européens. C'est bête à dire, mais ça se sent tout de suite; l'individualisme de l'allemand, ou du français, fait que personne ne se lie. On s'en fout, on est venu pour voir des bestioles. Le chauffeur de la vedette est un indien super sympa qui connaît la région comme sa poche.
    Accueil

    Il nous fait passer par un dédale de bras de mer entre les îles. C'est la marée basse, et souvent les ours viennent chercher à manger sur les grèves. Bingo !
    Accueil

    Accueil

    Accueil

    Grâce à la vedette, on a pu s'approcher à 10-15 mètres de ce superbe ours noir. Je suis vraiment impressionné par l'élégance de ce gros machin, quand enfin il traverse la plage pour se réfugier dans la forêt, mais j'aime aussi le sourire de Pierre qui a enfin vu son ours!
    Accueil

    On arrive ensuite dans une crique avec un débarquadère. On emprunte un incroyable sentier aménagé tout en bois pour faire les 2 kilomètres qui nous mènent aux sources d'eau chaude. La forêt est très belle, avec des enchevêtrements de troncs, de racines et de branches...
    Accueil

    Accueil

    L'eau, légèrement soufrée, sort  à 40° environ, et sous la petite cascade, on peut se tremper dans de larges vasques, un peu comme à Dorres, en Cerdagne. Mais là, c'est à 20 mètres du Pacifique.
    Attente de la vedette qui est partie entre temps chercher un autre groupe, attente ponctuée par les va-et-vient d'avions taxi.
    Séquence Tintin. 9 cylindres en étoile, modèle d'avant guerre, construit jusqu'en 1961. 450 chevaux, 6 passagers (Détails donnés par le pilote, très fier de piloter une si joie machine).
    Accueil

    Accueil

    On repart avec la vedette. Très vite, on aperçoit les jets du souffle des baleines. Il y en a partout. on en verra une dizaine, dont deux ou trois qu'on a pu approcher de près, entendre le souffle puissant après une apnée.
    Impressionnant et majestueux;Accueil

    Accueil

    Tout le monde scrute l'océan, à la recherche des jets caractéristiques.
    Accueil
    Au retour, on s'attarde vers un rocher en mer ou se prélassent d'énormes lions de mer.
    Accueil
    Au final, nous sommes vraiment ravis d'avoir consacré cette journée au "safari". Nous avons eu de la chance, nous avons vu tout ce que nous voulions voir, et même davantage, et pour couronner le tout, le tirage au sort nous désigne gagnants d'un superbe sweet-shirt !
    Retour sur la ccote est de l'ile Passé la crête, le climat change et la végétation également Onn s'arrête à "Cathedral Grove", un sapin Douglas de 800 ans.
    Accueil
    Embarquement, dernier coucher de soleil sur le Pacifique, et nuit à Vancouver, en utilisant la Volvo comme camping-car (un peu spartiate, mais bon...)


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    bichon1
    Dimanche 18 Juillet 2010 à 13:32
    Y aurait une carte de localisation, ce serait le panard !!!

    Le topogrape exigeant
    2
    la Cath
    Dimanche 18 Juillet 2010 à 21:59
    Bon pdt que tu flirtes avec les baleines, on est allé désherber ton champ d'oignons...qu'est ce que tu racontais? tes voisins sont rudement sympas, suffit d'y aller avec la bonne panoplie! JL fera suivre le reportage photos!
    Bises. 
    3
    jlsk
    Lundi 19 Juillet 2010 à 13:24
    Je confirme le jardin ça devient un peu la jungle, on a du mal à deviner ce qu'il faut arroser. On désherbe par petits bouts il y a du taf mais j'avais une superbe collaboratrice alors ça motive (même si tu sais que je ne suis pas un gars facile) et y'avait pas que moi d'ailleurs, ton voisin n'était insensible aux charmes de la Cath...
    Tes photos sont trop cool les balaines, les ours, les serpents, il ne nous manque plus qu'un dragon géant !
    Ciao et bonne route
    4
    jlsk
    Mardi 20 Juillet 2010 à 09:38
    horreur je viens de voir que j'ai écrit balaine au lieu de baleine...
    Sorry hier pas tjrs devant la bécane pour te répondre...
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter