• Mardi 19 août: bientôt l'Ecosse!

    Super bien dormi. Chambre "familiale" avec un grand lit et un petit. Bertrand m'a laissé le grand, étant donné que je suis son aîné. Je suis rentré un quart d'heure après  lui, visiblement  (ou plutôt acoustiquement) le fait d'être dans le petit lit n'avait paas l'air de le déranger...
    Vraiment bien dormi, la chambre était dans une arrière cour très tranquille. Ce matin, on a pris un nescafé (il ya tujours une bouillire et du nes' dans les chambres), on a roulé 10 bornes et on s'est arrêté dans un magasin de bouffe, où on a trouvé de quoi se remplir la panse: pain aux céréales (ne rêvons pas, un truc parallélipipédique coupé en tranche et à la consistance d'une éponge humide), du beurre de cacahuètes, des tomates, des bananes et du lait  chocolaté.

    On s'est fait un petit dej improvisé sur un banc devant le supermarhé, tous les passants nous disaient un petit mot sympa, nous demandaient où on allait et d'où on venait. Certains nous ont dit "Bonjour" en français, à cause du drapeau sur mon vélo.
    Plus je voyage en dehors de la France, plus je trouve les gens sympa,. à part, bien sûr, en Suisse allemanique :-)
    Ici, c'est un peu comme dans l'Ouest du Canada, les gens ne te jugent pas sur ton allure, ni sur ton comportement ou tes occupations si elles sont différentes des leurs.
    Bref, on est repartis, et on a pris la très belle route A6 qui monte dans la montagne après Kendal, très jolie ville avec des maisons en pierres grises

    Mardi 19 août: bientôt l'Ecosse!

    Quand Je dis montagne, c'est sûr,ce n'est pas bien haut, mais bien raide !!! on a mis le petit plateau dans pas mal de rampes.

    Mardi 19 août: bientôt l'Ecosse!Mardi 19 août: bientôt l'Ecosse!Mardi 19 août: bientôt l'Ecosse!Mardi 19 août: bientôt l'Ecosse!Mardi 19 août: bientôt l'Ecosse!
    Ensuite on est redescendus à Penrith, où on a repris quelques forces dans un restau, et là, on va repartir, au moins jusqu'à Carlisle (30km), si c'est pas Gretna (45 km), première ville écossaise !

    Les photos ce soir...

    Edition du soir.
    On s'est fait les30 bornes entre Penrith et Carlisle, et on a truvé que c'était assez (110km quand même).
    Comme on a pris des  goûts de luxe, Bert et moi, on s'est arrêtés  dans un hôtel, très début de siècle (enfin, celui  d'avant), avec  beaucoup de charme.
    Je sais, je sais, les puristes du  cyclo-camping vont dire qu'on s'embourgeoise. C'est une manière de voir les choses. l'autre manière, c'est de se dire "qui c'est qui est prêt, à bientôt 60 berges, à faire une traversée de l'Ecosse en trike, loadé ben raide, en couchant sous la tente tous les soirs, alors que les B&B nous tendent les matelas la nuit et les assiettes le matin ?

    Mardi 19 août: bientôt l'Ecosse!


  • Commentaires

    1
    vipere noire
    Mardi 19 Août 2014 à 21:13

    Je croyais que tu avais déjà dépassé les 60! Sûrement tes "perfs" à Saône qui m'ont induit en erreur ;-)

    Vous n'avez pas fait le détour par lake district, dommage. Sinon vous semblez bien à l'aise et rapides: le vent est favorable ou quoi?

    Quant au confort d'1 bon lit et d'1 english breakfast, rien de tel pour une bonne journée. Et l'hiver semble précoce dans les highlands (rien de tel qu'1 vrai pote pour remonter le moral)

    a+

    2
    Mercredi 20 Août 2014 à 09:03

    En fait, on est un peu court en temps. On essaie d'aller le plus vite possible vers le nord. On n'a pas le vent dans le dos, mais on avance bien quand même.On roule une dizaine d'heures chaque jour, ceci explique cela :-)
    On a pris notre breakfast (full english), on va rouler une heure, et on sera en Ecosse. Beau temps encore aujourd'hui, mais on a vu la météo à la TV ce matin, il s'amène une grosse dépression qui va se centrer sur l'Ecosse d'ici 2-3 jours :-((

    3
    Anne
    Mercredi 20 Août 2014 à 18:08

    Coucou! 

    Si vous avez aimé l'accueil à l'anglaise, vous allez adoré la gentillesse et chaleur humaine des Ecossais. Obligation d'aller boire plusieurs pintes au pub un de ces soirs! 

    Bonne route à vous!

    Anne 

    4
    Mercredi 20 Août 2014 à 19:51

    Tu sais, moi, je donne dans la production locale. Chaque soir, à l'étape, je me tape une pinte de "ale", toutes différentes les unes des autres, au gré des étapes. Souvent il y a une bière douce et une autre amère. Moi c'est amer. J'adooore!

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter