• Jeudi 18 juillet : Morlach - Indian Head

    Bas de page

    Vent d'Ouest !!! Youpie !! On va peut être faire un peu mieux, aujourd'hui, que les 150 malheureux km d'hier...

    ça démarre fort, on arrive à Mouse Jaw en 1h30 (35 km). On fait des emplettes, de la bouffe, et moi des lunettes au Dollar Store, car j'ai oublié les miennes sur la table du café (voir journée d'hier). A chaque fois que je viens au Canada, je fais le plein de lunettes à 1$. Celles que j'ai oubliées à Mortlach faisaient partie de celles-là.

    Jeudi 18 juillet : Morlach - Indian Head

    On roule donc très bien, tout en prenant quelques photos insolites (j'essaie de m'appliquer, maintenant que je suis lu par des amateurs plus qu'éclairés)

    Jeudi 18 juillet : Morlach - Indian Head

    Jeudi 18 juillet : Morlach - Indian Head

    Et puis on remarque une voiture stationnée sur le bord de la route... et la même, quelques kilomètres plus loin. enfin, en arrivant à Régina (prononcer Wi-djaÏ-na), la voiture est encore là, le conducteur nous fait signe d'arrêter: "Incroyable, la vitesse de vos vélos" (dit-il dans la langue de Shakespeare, ou presque, que je comprends à présent parfaitement dans les grandes lignes). Il a fait un aller-retour Régina-Moose Jaw, nous a vus en allant, et nous a dépassés en revenant.

    Et du coup, tiens! Il nous invite chez lui pour le lunch.  Sandwiches, tomates, melon, fromage, eau fraîche, lait, tout ça un peu dans le désordre, mais ça ne fait rien, on est légèrement affamés et on mangerait n'importe quoi dans n'importe quel ordre.

    Robin (65 ans environ) est un ancien cycliste, mais il pratique toujours. Il nous montre ses godasses en cuir -celles qu'il avait il y a une trentaine d'années au moins, avec la cale en alu qui se coinçait à merveille dans les cale-pieds- et son vieux clou des années 70. Il a tout gardé, c'est un nostalgique comme je les aime, un amoureux de la Petite Reine..

    Jeudi 18 juillet : Morlach - Indian Head

    Il nous raccompagne ensuite à vélo, un neuf, pas son vieux clou qui est assorti aux godasses et qu'il a gardé -un sentimental, comme je les aime- avec son fils Chris, lui aussi à vélo.

    La suite... un peu de vent pas trop favorable, car la route monte N-E un bon bout, puis oblique à l'est. On reprend notre belle vitesse du matin pour arriver, un peu tard certes, au camping de Indian Head, étape de 190 km...


  • Commentaires

    1
    jlsk Profil de jlsk
    Vendredi 19 Juillet 2013 à 07:12
    "T'es sortie d'nowhere
       E7                                       Am
    Un peu comme une fleur qui pousse dans le ciment" Les Cowboys fringants, Banlieue...

    Encore de superbes paysages !
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter