• Dimanche 30 juin : Vancouver-Squammish (BC)

    Bien arrivé hier (samedi soir ici, mais là je suis un peu paumé avec les zoraires). On a eu du mal à se retrouver à l'aéroport, car il y a deux terminaux l'un à ôté de l'autre et j'ai raté Bert car je n'aai pas eu trop de temps pour guetter où il arrivait. Moins en retard, lui à peine en avance, ça a fait comme avec Pierre il y a trois ans. C'est en se connectant sur Internet qu'on  réussi à se localiser l'un l'autre; ensuite on a monté le vélo de Bert et on est partis comme des braves vers Vancouver. Imagine la sortie de Roissy, à vélo, sur des routes à trois ou quatre voies -de chaque côté- avec les excités du volant qu'on a en France (moi le 1er). Et ben icci, on a l'impression que toutes le bagnoles sont conduites par des bisounours (j'ai mis ça sur mon blog mais je ne vois pas d'autre image). Les gens sont cools, pas pressés, hyper prudents et hyper sympa. Il y a juste Bert qui me fait un peu peur en ville, car comme il a du mal à redémarrer, des fois, il grille le feu rouge (enfin, les lumières, comme il dit).

    On est arrivés chez un copain de Pierre, qui s'appelle aussi Pierre et qui est (un bon) cuistot. Arrivé ici, il a envoyé 5 mails pour trouver du boulot, avec ses références.5 réponses positives dans la 1/2 heure...

    Il vit à Vancouver, n'envisage même pas de rentrer, et je le comprend bien...

     Pour aller chez lui (à la latitude de Downtown) on a fait quand même 20 kilomètres, et on en a autant tout à 'heure pour sortir de la ville, au nord.

    Tout à l'heure, car là, il est 6 heures du mat' tout le monde roupille, mais moi, victime du décalage, je me réveille trop tôt... Après une étape ou deux ça me passera.

    On va aller au centre ville, chez MEC, je vais m'acheter mes petits accessoires anti-ours, on fait quelques courses de bouffe, et on y va...



    Bon. Finalement, ça ne s'est pas passé tout à fait comme ça:

    Je me suis réveillé très tôt (encore sous le cup du décalage horaire), on pris le petit dej, avec Bert, et ensuite on est allé chez MEC sur Broadway W, ça ne nous faisait pas un gros détour. Mais on est arrivé une heure avant l'ouverture 11 heures le dimanche, alors on est partis sur la route du Nord.

    Galère pour Bert aujourd'hui; Galère, car il a du mal à s'arrêter et repartir avec son Condor. Bien sûr on s'est payé à peu près tous les feux rouges.

    En plus il a crevé de l'arrière.

    Dimanche 30 Vancouver-Squammish

    On a traversé le grand parc de VCV, bien à l'abri sur une piste cyclable, et ensuite on a pris la route côtière jusqu'à Horse shoe Bay. Pas vraiment plat; ça n'arrêtait pas de monter puis de descendre, et comme ça jusqu'à Squammish. Bertrand n'en pouvait plus: décalage horaire, pas vraiment bien bouffé depuis deux jours, grosse chaleur sur la route, bref il nous a fait un coup de calgon et vraiment il n'avançait plus. "C'est ma pire journée de vélo à vie. Aucune jambe, coup de chaleur, mauvais réglage de la bicyclette".

     Ce soir, il voulait se coucher sans manger, puis après la douche il aurait bien mangé une banane, et enfin il a bouffé une assiette de riz avec du saumon fumé, acheté à midi dans la banlieue nord friquée de VCV,avec des petites tomates grappe. Il allait tout à fait bien à la fin du repas, mais quand même il est allé se pieuter sans demander son reste.

    Sinon, les paysages: grandioses. Je suis passé ici il y a trois ans en voiture avec Pierre, mais là, rien a voir, quand on est à vélo, on voit forcément les choses autrement.

    Dimanche 30 Vancouver-Squammish

    Dimanche 30 Vancouver-Squammish

    Ce soir on s'est mis au premier camping qu'on a trouvé, un peu avant Squammish, en face d'une cascade impressionnante. Je voulais la prendre en photo ce soir, j'ai attendu que la lumière soit tip-top, et quand j'ai réagi, elle était déjà dans l'ombre. La prendrai demain matin, tant pis pour la lumière...

    Dimanche 30 Vancouver-Squammish

    Il faut dire, pour ma décharge, que je me suis occupé de la bouffe, Bert étant complètement « out ». Mais pas sûr qu'une fois en forme il soit bon au niveau de la bouffe. Il m'a raconté un peu ses menus de la partie Est de son voyage, pas étonnant qu'ensuite il fasse des coups comme cet aprèm...

    Demain, je pense qu'on va partir tôt, toujours l'effet du décalage, et puis Bertrand est allé se coucher avec les poules, il va bien se relever avant le coq! :-)

    Bas de page


  • Commentaires

    1
    berlinerin
    Lundi 1er Juillet 2013 à 23:17
    Tiens, tiens...notre mazout avec un casque.on a rarement vu ca! Courage à bert, c'est certainement juste un coup de mou après tous les kilomètres qu'il a deja ds les jambes. Continuez bien sous un ciel ensoleillé et prenez plaisirà chak coup de pédale! Je vous embrasse, les aventuriers cyclistes
    2
    jlsk Profil de jlsk
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 17:39

    Bon ben va falloir retaper Bert un peiti coup pour que vous puissiez bien profiter de la suite du voyage.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter