• Dimanche 25 juillet

    Cérémonie habituelle: petit déj' (tartines de beurre de cacahuettes, confiture, fruits) démontage de la tente, pliage et rangement (sommaire) des affaires, et c'est parti pour Montréal.

    Mais auparavent, ayant trouvé très insolite notre dernier lieu de campement, nous décidons d'y laisser notre mascotte une espèce de dragon en peluche hideux que Pierre avait récupé pratiquement dans une poubelle, en Alberta, etqui a voyagé assis sur le coffre de la  Volvo. Pierre est persuadé que la mascotte nous a épargné des tracas policiers ceux-ci ayant le regard focalisé sur l'insolite -et les couleurs pétantes- de la peuche, ils négligent de s'intéresser plus sérieusement au support, dont ce qui reste du pot d'échappement tient avec un fil de fer et les carters de protection du moteur avec de la ficelle...

    Accueil

    Accueil

    Notre mission d'aujourd'hui: manger des poutines dans un restau que nous a indiqué François, le copain de Pierre, seullement il ne se sovient plus vraiment  de l'adresse, seulement que c'est "l'Iceberg", à moins que ce ne soit 'l'Igloo".

    Avant d'aller en ville, on prend le canoé, on se trouve un endroit tranquille sur une ile de la rivière Outaouais, et on se lave -une fois n'est pas coutume -

    On cherche donc à se connecter pour faire nos recherches sur Internet Pierre dégotte un Igloo à Laval, juste à coté de Montréal; Avec l'adresse, et leur système de-numéros-qui-vont-super-bien-pour- trouver, on tourne une plombe dans un quartier où lles numéros sautent de 200 en avant, où les rues s'appellent encore pareil deux rues plus loin, en plus un quartier moche, et donc on laisse tomber, pour aller dans le vieux Montréal.

    Accueil

    Et là, j'ai un petit pincement au coeur: on est vraiment en Europe Finies les villes aux dimensions des bagnoles, on marche à pied sur des pavés (qu'est-ce que ça fait du bien....). Le Vieux Montréal, c'est tout petit. ça tient du Quartier Latin et des Ramblas, y'a des portraitistes, des joueurs d'accordéon avec un béret basque sur la tête (z'en font un peu trop, mais ça fait plaisir quand même.)

    Accueil

    On se fait donc nos poutines en terrasse, en bon touristes, et on finit notre tour à pied pour rejoindre la voiture, garée à quelques encablures, sur le vieux port...

    Accueil

    Accueil

    On passe devant "La Maison des cyclistes" et plus loin,devant le site olympique; on suit un moment le Saint Laurent. Arrêt dans un cyber-restau-rapide où un coca et une boisson affreusement sucrée nous donnent un alibi que nous estimons suffisant pour squatter la connexion wifi et deux prises de courant pendant une bonne heure...

    La suite... demain!


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter